Tag

Slider

Browsing

Le Paris Brest, voilà un succulent gâteau que l’on adore ! Eh oui ! Même si on s’en met un peu partout sur les doigts, il est tout bonnement impossible de ne pas le savourer quand on a la chance d’en manger un. Mais, avez-vous déjà été curieux de savoir d’où venait réellement ce gâteau en forme de roue fourré à la crème mousseline au pralinée. Vous serez étonné d’apprendre qu’il ne vient ni de Paris, ni de Brest, mais de Maisons-Laffitte. Pour vous éclairer un peu, partons ensemble sur les traces de ce dessert aussi mythique que mystérieux.

Le Paris-Brest : une roue de bicyclette à s’en lécher les doigts

L’histoire raconte que le Paris-Brest a été inventé en hommage à la célèbre course de vélo créée en 1891 par Pierre Giffard. Il s’agit du rédacteur en chef du Petit Journal vendu à l’époque à un million d’exemplaires. La célèbre course qui a donné le nom à la pâtisserie est celle du Paris-Brest, appelé Paris-Brest-Paris. Une course de vélos durant laquelle les coureurs devaient réaliser 1200 km sur la même bicyclette dans un délai de 7 jours maximum. 

Le 6 septembre 1891, date à laquelle la course voit le jour, 206 cyclistes sont sur la ligne de départ sur la rue de La Fayette devant l’immeuble du Petit Journal et s’élancent sur la Nationale 12 puis passe sur la Croix de Noailles à quelques pas de la Maisons-Laffitte. Ils seront 100 à finir la course dans les temps et Charles Terront monte sur le podium. C’est le fondateur de la course lui-même qui va demander à Louis Durand, le boulanger-pâtissier de la Pâtisserie Durand, d’inventer un gâteau pour célébrer la course et ses coureurs.

Est donc né en 1910 le Paris-Brest, un entremet de forme ronde qui rappelle la roue d’un vélo. La recette originale se compose :

●       Une couronne de pâte à choux coupée en deux horizontalement

●       Un fourrage à la crème mousseline pralinée

●       Une garniture d’amandes effilées.

Les premiers Paris-Brest étaient garnis de bandes de pâtes à pain qui évoquent les rayons de la roue de vélo. Certains pâtissiers audacieux proposent encore aujourd’hui sur les grands Paris-Brest cette version avec des rayons de roue de vélo, d’autres préfèrent rester sur le format classique comme notre partenaire les pâtisserie de Lek.

Les versions modernes

Aujourd’hui, le Paris-Brest est revisité par de nombreux pâtissiers français afin de satisfaire une clientèle de plus en plus gourmande et exigeante. Parce que oui, on ne va pas se mentir, la crème mousseline c’est sacrément bon ! Ainsi, des pâtissiers comme Philippe Conticini ont revu la recette traditionnelle en allégeant la crème, et surtout en apportant un praliné inégalé qui se mange à la petite cuillère pour les plus gourmands. Il existe aujourd’hui sous différentes saveurs, et sous différentes formes, il n’a aujourd’hui aucune limite de déclinaison et ravie petit et grand. Vous êtes à la recherche d’un entremet découvrez les pâtisserie en Ile-de-France, et commander en ligne, auprès de nos partenaires qui vous raviront.

Paris-Brest, tartes aux fraises, Millefeuille… Que serait la vie des français et de ces nombreux touristes sans l’existence des desserts. Il ne se passe pas une journée sans qu’un touriste ne passe dans une pâtisserie afin de se procurer quelque chose à grignoter. Revenons sur l’histoire de la pâtisserie française ainsi que ces grands classiques.

Genèse de la pâtisserie française

Malgré la réputation de la pâtisserie en France, il est important de noter que le premier gâteau qui avait pour appellation ‘’obélias’’ n’a pas vu le jour en terre française, mais plutôt en Grèce il y a plus de 7000 ans. ’’Obélias’’ avait pour signification ‘’Offrande’’. Offrande, comme son nom l’indique, ce gâteau servait d’offrande aux dieux grecs. Ces gâteaux résultent du mélange du lait, de la farine et du miel.  La pâtisserie française connaît vraiment son essor au cours du XIXe siècle. La pâtisserie en son vrai sens n’a pris effet qu’après l’arrivée de ces trois ingrédients phares que sont : l’œuf, le sucre et le beurre.

Les dates remarquables de l’histoire de la pâtisserie française

L’histoire de la pâtisserie française fut gravée par plusieurs dates clés reflétant chacune un évènement historique. Il s’agit de la période allant du 13e siècle jusqu’au 19e siècle. En ce qui concerne le 13e siècle, deux événements majeurs sont enregistrés. Il s’agit de l’enregistrement des ‘’oublayeurs’’ par Regnault Barbon et de la fabrication des ‘’oublies’’ par ces oublayeurs respectivement dans les années 1270 et 1292. Oublayeurs, c’est le nom donné aux pâtissiers. Les oublies sont des pâtisseries roulées sous forme de cornet.

Ainsi, le 14e siècle a été marqué par l’accord du chômage aux ouvriers oublayeurs. Nous notons en 1506 la création par Provenchère de la crème faite à base d’amande : ‘’crème à pithivier’’. Dans les années 1540, Popelini, pâtissier de Catherine de Médicis, crée la pâte à choux. Vingt ans après, c’est-à-dire en 1566, la corporation des pâtissiers vit le jour suivie de l’apparition des premières glaces par le biais du célèbre italien Procope.

Par ailleurs, l’événement majeur marquant le 16e siècle est la découverte de la levure biologique en 1645. Elle vient renforcer la pratique de la pâtisserie en terre française. Cependant, ce siècle a connu également d’autres évènements comme la création des tartelettes amandines, une œuvre du pâtissier Ragueneau. La viennoiserie, l’expression résulte de l’invention du croissant à Vienne.

Les débuts du feuilletage en France sont marqués par le 17e siècle. Son développement élève la pâtisserie à un niveau bien supérieur fondant ainsi l’essentiel de ses bases. En 1740, la ‘’baba’’ a été créée par Stanislas Leczinski. La période de 1784-1833 fut les années de gloire d’Antonin Carême. Il fut le véritable promoteur de la pâtisserie.

Toujours dans la quête de révolutionner ce métier, deux inventions majeures ont vu le jour. Il s’agit de l’invention de la crème au beurre par Quillet et de la Pêche Melba par Escofier respectivement dans les années 1865 et 1889.

Les grands classiques de la pâtisserie française

Plusieurs classiques ont marqué l’histoire de la pâtisserie française. Nous allons donc nous contenter de présenter les dix principaux classiques.

Le Paris-Brest : l’une des plus populaire pâtisserie traditionnelle 

A quoi pensez-vous tout de suite ? Ce type de pâtisserie a été créé par un pâtissier ayant de l’affection pour ces deux villes. Non, ce n’est pas du tout ça. Il s’agit d’un mélange de crème mousseline pralinée, d’amande effilée de noisette et de sucre glace sur un lit de pâte à choux arrondie.

Le millefeuille, la pâtisserie française par excellence

L’appellation doit son sens à la superposition des couches de pâte feuilletée. Sa réalisation de confection nécessite trois couches de pâte feuilletée. Entre ces trois couches seront glissées deux couches de crème pâtissière. Le haut sera maintenu avec du sucre glace.

L’opéra, un dessert fondant et délicieux

Son appellation est fonction de sa forme qui est exemplaire à la scène de l’opéra Garnier. Il est composé de trois carrés de biscuits Joconde, crème au beurre ou ganache au chocolat.

Le fraisier, le gâteau aux fraises qui symbolise de printemps

Comme son l’indique, il est fait à base de la fraise. Sa réussite nécessite de trouver un compromis entre la génoise, les fraises et la crème mousseline.

L’éclair, l’un des desserts préféré des français

Petite Duchesse, c’est son ancienne appellation. Il s’agit de la réunion de pâte à choux allongée fourrée avec de la crème pâtissière qui repose de délicieux glaçage. 

La tarte tatin, un grand classique de la pâtisserie française

Connu comme l’une des pâtisseries les plus savoureuses. Pour sa confection, le pâtissier a besoin de beurre, de sucre en poudre, de pâte brisée et de cannelle en poudre.

Le Saint-Honoré, un dessert gourmand !

Son nom rend hommage au Saint patron des boulangers. Il est composé de pâte feuilletée, de crème pâtissière et de meringue.

Le baba au rhum, un gâteau d’origine polonaise 

Nous l’aimons tous. Il s’agit d’un gâteau moelleux. Les éléments nécessaires pour sa conception sont : rhum, sucre en poudre, œuf, beurre fondu, farine et la levure chimique.

Le moka, pâtisserie française du XIXᵉ siècle

Il ne s’agit pas d’un gâteau, mais plutôt d’un entremet. Il est constitué de lait, de café, de chocolat en poudre et de crème fouettée. Vous imaginez déjà le goût de la préparation, tellement savoureux.

La tarte au citron meringuée, un classique en France

Ils sont rares ces tartes qui dont leur préparation ne prend en compte aucun fruit. Il s’agit d’un mélange d’œuf, de sucre, de jus de citron et de Lemond Curd. Elle est l’œuvre de la pâtissière Elizabeth Goodwell.

La pâtisserie française, l’une des industries très réputées en France

Les produits de la pâtisserie ont pris une place importante dans le cycle de nutrition des français. Cette avancée de la pâtisserie est la résultante de tous ces efforts provenant de ces multiples chefs pâtissiers français. Il s’agit de l’une des activités les plus réputées en France.

Qui ne désire pas goûter aux produits de la pâtisserie ? Les français ont su révolutionner le secteur jusqu’au point où il évite le chômage à une bonne partie de la jeunesse.

Bonjour ! En panne d’idée pour le goûter ? Nous sommes heureux de vous partager une recette pour réaliser 8 à 10 financiers. Ce petit en-cas est léger et se conserve plusieurs jours. Vous pouvez les déguster nature, ou les rendre plus gourmands en y ajoutant des pépites de chocolat. Certains pâtissiers les déclinent à la pistache ou à la noisette.

List des ingrédients (8 à 10 financiers)

  • 90 gr de beurre doux
  • 90 gr de blancs d’œufs
  • 80 gr de sucre glace
  • 35 gr de farine de blé
  • 55 gr de poudre d’amande

Préparation pour la recette des financiers

Commencez par faire fondre le beurre jusqu’à obtenir une jolie couleur noisette

Enlevez toute trace de mousse et mettez-le de côté à refroidir

Ensuite, mélangez les blancs d’oeufs, le sucre, la farine et la poudre d’amande à la spatule

Maintenant, ajoutez le beurre noisette et mélangez. Laissez la pâte reposer pendant au moins 24 heures

Beurrez des petits moules individuels et versez-y la pâte à financiers puis faites-cuire pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 180 degrés.

Enfin, laissez refroidir quelques instants avant de les déguster !

Astuce de Chef pour la recette

Pour bien conserver les financiers le lendemain, enveloppez-les dans du film alimentaires lorsqu’ils sont encore tièdes. Ils garderont toute leur saveur !

Cette recette ravira tous les gourmands, petits et grands ! Pensez à poster vos belles réalisations sur les réseaux et n’oubliez pas de nous tagger @monchefpatissier sur Instagram ou Facebook, on a hâte de voir ca 🙂

Bonjour ! Suite à notre publication sur ces délicieux cookies, nous sommes heureux de vous partager la recette pour réaliser 15 à 20 cookies moelleux. Ce petit en-cas est parfait pour l’heure du goûter. La décoration est personnalisable, choisissez entre les pastilles de chocolat, les morceaux de noisettes concassées ou bien des petits bonbons pour les enfants.

List des ingrédients (15 à 20 cookies)

  • 280 gr farine T55
  • 50 gr sucre vergeoise
  • 50 gr sucre muscovado
  • 45 gr cassonnade
  • 50 gr sucre blanc
  • 160 gr beurre
  • 120 gr chocolat noir
  • 1 càc levure
  • 1/2 càc sel
  • 2 oeufs
  • 1 càc extrait de vanille
  • Pastilles de chocolat
  • Noisettes concassées

Préparation

Commencez par crémer le beurre mou avec les sucres puis ajouter les œufs puis l’extrait de vanille

Ajouter la farine, la levure et le sel sans corser puis les pastilles de chocolat et les noisettes concassées

Ensuite, formez de petites boules d’environ 5 cm de diamètre sur lesquelles vous allez très légèrement appuyer avec votre main

Maintenant, c’est le moment d’enfourner votre plaque 8 à 10 min à 180°

Décorez selon votre goût en utilisent les éléments de votre choix

Enfin, laissez refroidir quelques instants avant de déguster !

Astuce de Chef

Avant d’enfourner vos cookies, laissez-les durcir 20 minutes au congélateur !

Cette recette ravira tous les gourmands, petits et grands ! Pensez à poster vos belles réalisations sur les réseaux et n’oubliez pas de nous tagger, on a hâte de voir ca 🙂

Le choix de votre gâteau de mariage est incontournable dans la planification de votre évènement. Il s’agit de la pièce centrale qui viendra époustoufler vos invités en fin de soirée alors c’est le moment de leur en mettre plein la vue avec un gâteau inoubliable tant visuellement que gustativement.

Vous pouvez personnaliser votre wedding cake afin qu’il s’accorde avec le thème de votre réception en utilisant les couleurs et les accessoires de votre choix. Il existe aujourd’hui de nombreux gâteaux de mariages, mais lequel choisir en 2021 ? Voici notre sélection pour vous aider à y voir plus clair.

Le Naked Cake

Tout d’abord, le Naked Cake est l’indétrônable gâteau de mariage, venu tout droit des Etats-Unis. il s’agit d’un gâteau à plusieurs étages sans glaçage laissant entrevoir les différentes couches de génoise. Il est souvent agrémenté de fleurs et d’éléments végétaux. En plus d’être agréable à regarder, il est facile à digérer grâce à une utilisation d’ingrédients allégés en sucre. Optez pour le Nake Cake pour un effet naturel et romantique garanti.

La pièce montée macarons

Si la traditionnelle pièce montée de choux n’est plus tout à fait au goût de jour, en revanche la tour de macarons se fait toujours une belle place dans les réceptions de Mariage. N’hésitez pas à décliner la couleur des macarons en fonction de votre thème et ajoutez-y des fleurs, des rubans ou d’autres éléments de décoration à chaque étage. Il s’agit d’une valeur sûre si vous recherchez un gâteau de mariage classique sans être extravagant.

Le Geode Cake

Voici le gâteau qui mise tout sur l’esthétique ! Le Geode cake est à la base un wedding cake traditionnel qui met en scène des cristaux et pierres précieuses. Il est réalisé à partir de sucres cristallisés et affiche des couleurs aussi mystérieuses qu’extravagantes. Ce gâteau de mariage mise sur le savoir-faire à travers un travail de confection long et minutieux. Des tons de bleu et de vert sont mis en lumière et rappellent les couleurs de la galaxie.

Le croquembouche

Enfin, la traditionnelle pièce montée de choux à la crème pâtissière est toujours présente sur nos tables. Elle se fait une nouvelle peau avec des structures plus modernes et des éléments décoratifs novateurs. Un choix classique mais revisité au goût du jour avec des choux fourrés de différents parfums et des glaçages colorés !

Et vous, pour quelle tendance de wedding cake vous laisserez-vous tenter ?

Se lancer dans la confection de macarons n’est pas une mince affaire ! Il y a des techniques à maitriser qui vous demanderont sans aucun doute plusieurs essais avant d’arriver au résultat escompté. Si vous n’avez pas peur de vous retrousser les manches, nous vous partageons ci-dessous 5 astuces pour vous aider à réaliser vos macarons !

Conseils de préparation

  • Mixer et tamiser les ingrédients secs afin d’avoir un mélange très fin
  • Le macaronage, bien battre la pâte car sinon des bulles peuvent apparaitre. Le mélange des ingrédients secs et mouillés doit avoir bien pris afin d’assurer l’homogénéité de votre pâte
  • Les bulles d’air, une fois les macarons pochés, enlever les bulles d’air en tapant sous le dessous de votre plaque
  • Le croutage, avant d’enfourner vos macarons, attendez jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux doigts et pour éviter que la coque ne craquèle pendant la cuisson
  • L’attente Conservez vos macarons au frais dans une boite hermétique pendant 24 à 48h, avant de les déguster.

Néanmoins, si vous ne vous sentez pas encore prêt pour ce niveau de technicité, nous vous partageons notre sélection de macarons cultes. Il serait impossible de tous les nommer il y en a tellement à découvrir !

Notre sélection de macarons

  • Le Mogador par Pierre Hermé, un mélange subtil de chocolat au lait et fruit de la passion
  • L’Ispahan par Pierre Hermé, délicat mélange d’une crème rose-litchi et de framboise fraiches
  • Le Bergamote par La Durée, alliance d’une crème infusée à la bergamote et de miel de fleur d’oranger
  • Le Pommes Caramel Jean-Paul Hévin, à base de chocolat au lait et de jus de pomme verte caramélisée
  • Le Menthe-poivrée Chocolat par la maison Dalloyau

La capitale ne manque pas d’adresses pour déguster ces délicieuses petites merveilles. Et vous, par quelle saveur de macaron vous laisserez-vous tenter ?

Avant de commencer et pour ceux qui l’ignorent, qu’est-ce que le Number Cake ? C’est un gâteau prenant l’aspect de chiffres, de lettres ou bien d’une forme et compte parmi les gâteaux les plus en vogue depuis 2018. Avec un Number Cake, plus besoin de bougies. Optez pour ce gâteau d’anniversaire original qui ne manquera pas d’époustoufler vos invités !

Choisir la composition du Number Cake

Le Number Cake aujourd’hui se décline en multiples variations. Parmi les biscuits les plus utilisés, vous trouverez la pâte sucrée, la pâte feuilletée ou encore la génoise.

La garniture se compose généralement d’une ganache montée, d’une chantilly à base de mascarpone ou bien d’une crème diplomate. Ici encore, rien n’est figé tant que la garniture est suffisamment ferme et se tient bien entre les deux couches de biscuits.

La décoration du gâteau

Macarons, meringues, biscuits, fleurs, fruits… les possibilités sont infinies ! Laissez libre cours à votre imagination pour composer le décor de vos rêves.

Pour l’anniversaire de vos enfants, privilégiez les chocolats, les bonbons ou encore les kinders pour une réussite assurée !

Dans la mesure du possible, essaye de trouver des éléments qui sont comestibles (y compris les fleurs !)

Et si vous vous lanciez ?

Si vous vous sentez motivés et courageux, vous pouvez aussi vous lancer dans la réalisation d’un Number Cake ! Pour cela, voici la liste du matériel indispensable :

  • Patron pour le ou les chiffre(s) imprimé sur une feuille de papier A4      
  • Plaque de cuisson antiadhésive ou du papier sulfurisé sur une plaque
  • Batteur électrique pour faire monter la crème
  • Poche à douille + douille de votre choix pour le dressage

Ce gâteau d’anniversaire original est la star d’Instagram. Si vous manquez d’inspiration, allez y faire un tour, vous ne manquerez pas d’idées pour en trouver un inoubliable. N’oubliez pas de poster vos photos sur les réseaux sociaux et de nous tagger #monchefpâtissier